Retour VERT le Futur : packaging eco-friendly, les grandes tendances ?

Tendances - Le 28 septembre 2020

Par Marie

Si plus de 75% des consommateurs pensent pouvoir se passer des emballages plastique pour leurs produits alimentaires, il n’en reste pas moins que pour différentes raisons, ils restent 44% à privilégier les produits emballés.

 

Ce constat oblige à repenser la qualité de l’emballage, ainsi que son caractère écologique. Ainsi, le packaging devient de plus en plus eco-friendly (« qui respecte l’environnement »), recyclé, éco-conçu.

 

Sans oublier la part de la vente en vrac, qui commence à prendre son essor.

 

vrac

Une deuxième vie : emballage recyclable, matière recyclée, consigne

 

Le crédo est maintenant la deuxième vie de nos emballages. Cette deuxième vie peut exister sous différentes formes : utiliser un emballage né d’un recyclage, permettre que l’emballage lui-même soit recyclé, qu’il soit consigné ou réutilisable.

 

Le lundi 29 juin 2020, le Président de la République a reçu les 150 participants de la Convention Citoyenne pour le Climat. Le souhait est de mettre en place un processus qualifié de « première mondiale », avec en priorité l’introduction du vrac et de la consigne.

 

La mise en place progressive de ces nouvelles habitudes en matière d’emballage prévoit notamment que la consigne des pots et bouteilles en verre soit généralisée en 2025. Le recyclage de tous les plastiques sera rendu obligatoire dès 2023, ainsi que la suppression de tous les plastiques à usage unique.

 

Le Groupe Guillin, l’un des leaders de l’emballage plastique, souligne le fait que la crise sanitaire a mis en avant le besoin de protéger et conserver les aliments. L’emballage plastique recyclable paraît être la solution la plus fiable, avec une hygiène et une sécurité alimentaire irréprochables. De plus, il bénéficie de l’empreinte carbone la plus faible.

 

Ce plastique recyclable a l’avantage d’être sa propre ressource lorsqu’il est collecté, trié puis recyclé.

 

 

La réduction du poids des emballages

 

Une deuxième volonté eco-friendly consiste à réduire le nombre de matériaux constituant les packagings et, ainsi, le poids des emballages. Réduire ce poids permet une meilleure durabilité en termes d’efficacité des ressources.

 

L’éco-conception est au plus léger, à l’emballage fait de mono-matériaux et moins de carburant dans la chaîne d’approvisionnement.

 

Un exemple concret : un pot de yaourt de 1,2L est devenu 16% plus léger entre 2008 et 2017, sans perdre aucune propriété protectrice. Lors de cette période, ce sont 2 500 tonnes de plastique qui ont été réduites !

eco friendly 1

 

Le développement de la vente en vrac

 

Lors de la journée du 29 juin, a été également citée la volonté de mettre en place progressivement la vente en vrac dans TOUS les magasins, avec l’imposition d’un pourcentage aux centrales d’achat.

 

Elle se fera en trois étapes : 25% sur les produits secs et liquides en 2023, puis 35% en 2025, pour atteindre 50% à l’horizon 2030. Nous avons déjà constaté en 2019 une augmentation de 41% des achats en vrac. Ce qui indique une volonté du consommateur de passer par ce biais, même s’il souhaite toujours trouver le moyen de protéger ses aliments.

 

Auparavant, il fallait se rendre dans une boutique spécialisée afin de profiter de ce type de vente, mais les grandes surfaces représentent aujourd’hui la moitié de ce marché. Ce sont en effet 70% des hypers et supermarchés qui présentent un coin dédié au vrac (dans le rayon bio pour 57% des cas).

 

Même si aucune solution miracle n’existe, force est de reconnaître que l’éco-conception a de très bons résultats. Plus que jamais, la volonté des 4 « R » (Renouveler, Réduire, Recycler, Réutiliser) reste de mise.

 

Le seul bémol : faire attention à la provenance et à la consommation des ressources fabriquant les matériaux, en privilégiant la matière biosourcée.

 

Haut de page